La Nouvelle-Calédonie se confine pour éviter la propagation du Covid-19

368

Suite à la détection de 9 cas locaux de Covid-19 sur son sol, la Nouvelle-Calédonie impose un confinement strict à toute sa population pour une durée de 15 jours. En plus des mesures de limitation des vols extérieurs avec application d’une quatorzaine obligatoire et la poursuite de son programme de vaccination, l’archipel renforce donc immédiatement son dispositif pour endiguer la propagation du virus.

Après avoir réussi à maintenir la destination « 100% Covid-free » pendant près d’un an grâce à un contrôle de ses frontières et à l’application d’une quatorzaine obligatoire dans des hôtels réquisitionnés pour toute personne arrivante, la Nouvelle-Calédonie doit à son tour faire face à la pandémie sur son sol.

Le 7 mars, 9 cas locaux de contamination ont été identifiés lors d’investigations menées en raison de la détection la veille du premier cas autochtone dans l’archipel voisin de Wallis-et-Futuna : un autre territoire français jusqu’ici préservé avec lequel la Nouvelle-Calédonie partageait une bulle sanitaire.

En réaction, le Président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, M. Thierry Santa, a annoncé « un confinement strict de la population à partir de lundi soir (8 mars) pour deux semaines dans l’objectif clair de casser la transmission du virus tant qu’il en est encore temps ».

En plus du programme de vaccination en cours depuis le 20 janvier 2021 qui a déjà permis à plus de 5 210 personnes (personnels soignants et personnes à risques) de bénéficier gratuitement du vaccin Pfizer/BioNTech, cet isolement renforce donc le dispositif sanitaire strict mis en place.

L’archipel met donc toutes les chances de son côté pour empêcher la circulation du virus et pouvoir à l’avenir ré-accueillir les voyageurs dans son cadre paradisiaque.

Voir le communiqué du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie : Déclaration du 7 mars

Suivre l’évolution de la situation sanitaire sur www.nouvellecaledonie.travel/fr/coronavirus